If you intresting in sport buy steroids you find place where you can find information about steroids

Dwarf Fortress – Communauté francophone

Le site de la communauté francophone de Dwarf Fortress

Voulez-vous vous identifier ou vous enregistrer ?

Tutoriel sur l’utilisation des pompes et les éboulements contrôlés (écrit par Smaug).

(Nota bene : aucun imprévu notable n’étant survenu – juste un facteur d’arcs mort écrasé par la chute d’un mur – ce tutoriel est beaucoup moins rigolo que le précédent (NDR : à venir). D’ailleurs aucun animal n’a été molesté pendant sa réalisation.)

On le sait, nos amis colosses de bronze sont d’un naturel curieux et peuvent se révéler fort attachants une fois solidement attachés. Hélas, qu’est-ce qu’ils peuvent puer ! C’est pourquoi je vous propose de réaliser une douche à colosse dont voici l’aspect général :

wysiwyg image

Le principe en est simple : un réservoir est creusé au premier sous-sol et relié à la rivière toute proche, pour le remplir bien évidemment, mais surtout pour s’assurer qu’il s’agira là d’eau vive.

wysiwyg image

 

Les masses d’eau coupées de la rivière sont en effet considérées comme stagnantes, à moins de créer un courant artificiel, ce qui est certainement réalisable mais compliqué à mettre en oeuvre.

Or il est important ici que l’eau soit vive car sans cela, les roues à aubes, que nous projetons de constuire dans le bassin entouré de murs, au rez-de-chaussée, pour produire de l’énergie, ne tourneraient pas.

A côté du bassin, nous avons construit une tour de quatre étages dont le dernier est un aqueduc rudimentaire en forme de L, percé en son extrémité, d’où l’eau s’écoulera verticalement dans un réservoir que nous creuserons en dessous.

wysiwyg image

Pour amener l’eau en haut de la tour, nous construirons à chaque étage une pompe. L’énergie des roues à aubes sera transmise à la première pompe par un axe horizontal, puis directement de pompe en pompe à travers les ouvertures que nous avons pratiquées dans le sol de chaque étage.

wysiwyg image
wysiwyg image
wysiwyg image

Ne restera plus ensuite qu’à lâcher le colosse dans la pataugeoire. :)

Occupons-nous d’abord de notre source d’énergie. Pour pouvoir bâtir nos roues à aubes, nous devons d’abord construire un support pour les y rattacher et en transmettre l’énergie. Un axe horizontal fera parfaitement l’affaire :

wysiwyg image

Nous pouvons à présent construire les roues. Au diable l’avarice, construisons-en cinq :

wysiwyg image

Comme nous sommes prévoyants, nous allons installer un engrenage de transmission entre l’axe horizontal et la pompe, engrenage que nous relierons à un levier pour pouvoir l’enclencher et le désenclencher comme bon nous semblera :

wysiwyg image

Après que nos nains ont bien travaillé, notre source d’énergie est opérationnelle. Il nous suffira d’engager à nouveau l’engrenage grâce au levier pour faire démarrer les pompes :

wysiwyg image
wysiwyg image

Installons les pompes à présent. La première tirera de l’eau du trou que nous avons creusé à cet effet au rez-de-chaussée au nord de l’emplacement prévu pour elle :

wysiwyg image

Vous vous souvenez que nous avons laissé deux trous dans le plancher au premier étage : un au-dessus de la case où l’eau sera recrachée par la pompe du rez-de-chaussée et un au-dessus de la « bouche » de cette dernière (la croix vert clair) pour permettre le passage de l’énergie d’une pompe à l’autre. La pompe du premier étage puisera l’eau au sud au moment d’installer la deuxième pompe pour modifier son orientation) :

wysiwyg image

On procède de même pour les trois autres étages, en renversant le schéma pour les trous dans le sol et en modifiant l’orientation de la pompe à chaque fois, jusqu’au dernier étage :

wysiwyg image

Comme on le voit ici, pour construire une pompe il faut un tuyau « pipe section » et une énorme vis d’Archimède « enormous corkscrew », tous deux en bois et fabriqués par un charpentier, ainsi qu’un bloc de pierre « block » taillé par un maçon.

Avant de mettre en route le système, nous devons creuser le réservoir. Celui-ci fera trois niveaux de profondeur. Nos nains ont déjà miné trois salles de taille identique dans les trois premiers sous-sols. Comme il serait fastidieux d’ôter les sols en creusant des canaux, nous allons recourir à une méthode à la fois plus rapide, plus amusante et plus spectaculaire : l’éboulement contrôlé.

Le principe est le suivant : nous allons détacher une plaque de sol et la laisser s’effondrer sur les niveaux suivants. Comme des salles ont déjà été creusées dans chacun de ces niveaux, les éboulis vont faire s’effondrer les plafonds et les sols les uns sur les autres jusqu’au dernier niveau miné.

Pour limiter les risques pour nos nains, nous allons préalablement installer un pilier sous la plaque de sol que nous détacherons, puis nous le relierons à un levier que nous actionnerons une fois tout le monde à l’abri pour déclencher l’éboulement ({b}>{S}upport) :

wysiwyg image

Nous installons le levier à distance raisonnable (plus de trois cases), puis, après l’avoir relié au pilier, nous creusons des canaux tout autour de la plaque de sol à détacher :

wysiwyg image

Nous actionnons ensuite le levier et :

wysiwyg image
wysiwyg image

« Une partie de la grotte s’est effondrée ! »

Et voici une jolie petite pateaugeoire à colosse :

wysiwyg image

C’est le moment d’ouvrir le robinet de la douche :

wysiwyg image

Quelques secondes après que l’engrenage de transmission a été renclenché, les pompes tournent à plein régime et l’eau se déverse dans le réservoir :

wysiwyg image
wysiwyg image

La douche à colosse de bronze en action :

wysiwyg image

En guise d’annexe, vous pouvez visiter, sur l’indispensable site Dwarf Fortress Map Archive de Markavian, la forteresse avant l’installation des pompes pour examiner la façon dont la disposition des trous dans les sols des étages de la pompe alterne à chaque fois, et après l’achèvement de travaux.

Laisser vos commentaires sur ce guide

4023c5032b" />